Qu’on le veuille ou non, un jour dans une carrière professionnelle nous sommes toujours confrontés à la conception d’un « PowerPoint ». Même si depuis des années des néo-influenceurs nous annoncent que « PowerPoint tue » ou que ce logiciel formate notre pensée et que depuis des années des alternatives fleurissent, rien n’y fait, PowerPoint™ reste le premier logiciel de présentation dans le monde professionnel, imposé par l’univers Microsoft.
Illustrant un management de « to-do list », de timelime, de reporting, ce logiciel est devenu un réflexe naturel et désormais dès les bancs de l’école. Synonyme de présentation, auxiliaire de réunion, cet outil imposé soulève une seule question : qui utilise qui ?

L’omniprésence de l’outil ne signifie pas sa maitrise par Tous !

Voici un mythe qui coûte cher dans l’univers du numérique. Croire qu’un outil présent par défaut est forcément maitrisé intuitivement par son usager : l’une des causes de la fracture numérique. PowerPoint™ n’échappe pas à cette règle. Sa présence depuis 1995 sur nos PC, sur le lieu de travail comme au domicile, ne justifie en rien une prise en main innée chez son utilisateur. Ce logiciel reste un outil numérique dont le résultat produit dépendra de l’utilisation qui en est faite.
(Valable pour Keynote, Prezi, Bunkr, Sway…).

De la même manière que vous ne blâmeriez pas Microsoft Word pour chaque mauvais article que vous avez lu, vous ne devriez pas blâmer Powerpoint pour chaque mauvaise présentation que vous avez vue.

Stephen Kosslyn

Clear and to the Point – Oxford University Press, 2007

Pro de la bidouille ne signifie pas Expert en usage !

Lors des formations en entreprise, quand je demande à chacun d’évaluer son niveau, on me répond souvent « faire de la bidouille ». Derrière ce terme se cache en général un manque de connaissance sur les outils du logiciel (alignement, masque, page de commentaires, mode présentateur…), mais également un manque de connaissance sur la phase de conception.

En sachant que la bidouille de l’un n’est pas la bidouille de l’autre, il est courant de voir des supports PowerPoint™ désunis au sein d’une même entreprise, voire d’un même service (typographies différentes, aspect visuel différent…).
Le plus classique étant encore « le copier-coller cassé » (inspiré du téléphone arabe), le collaborateur allant piocher dans le PowerPoint™ du voisin pour récupérer des éléments, y ajouter sa touche personnelle, sans pour autant comprendre pourquoi des éléments se sont perdus en route…

Revoir les bases, reprendre le pouvoir, gagner du temps

Powerpoint formation, coaching, apprentissageRevoir les bases du logiciel c’est permettre une mise à jour sur les nouveautés (on est quand même à la 13e version du logiciel), c’est remettre en cause des automatismes acquis (ou mal-acquis) depuis des années.
C’est également permettre à l’utilisateur de reprendre la main sur le logiciel, comprendre pourquoi il n’obtient pas le résultat souhaité. Ne pas laisser le logiciel « formater » son travail (la pensée PowerPoint).
Comprendre comment cet outil fonctionne, connaître ses limites et ses affinités dans l’univers numérique, c’est permettre d’optimiser son flux de production, de gagner du temps et du confort de travail.

Comment se former sur cet outil de présentation ?

Pour moi, il y a deux axes dans une formation de ce type : comprendre l’usage et maîtriser l’utilisation.
Ce n’est pas tout de savoir comment faire une diapositive si l’on ne sait pas comment doit se faire une présentation.

Formation PowerPoint, design de slide, diapositiveAvec mon partenaire Isokan Formation, nous sommes partis du constat qu’une formation purement bureautique, sur la maîtrise de l’outil, ne permettait pas de répondre complètement aux demandes de nos clients, à savoir : comment améliorer et rendre moins ennuyeux nos supports de présentation ?

À travers cette demande, il est question, en plus de la maîtrise du logiciel, d’améliorer surtout l’usage et la conception.
C’est pourquoi nos parcours de formation abordent, en plus de la bureautique, les méthodologies de conception et de présentation.

Nos sommes conscients que maîtriser l’utilisation d’un outil nécessite de la pratique, de l’entraînement et de la répétition, nos parcours de formation se font dans la durée avec un accompagnement qui facilite la pratique et optimise l’entraînement.

Là où certains vont remettre en cause l’outil, nous nous concentrons sur l’auditoire, l’utilisateur et l’usage.

Nous cherchons à transformer l’utilisateur passif en concepteur de présentation. En plus d’astuces techniques pour maîtriser l’outil PowerPoint™, nous lui apportons surtout les clés du design, un nouveau prisme de lecture et de réflexion.

En savoir plus sur le cabinet Isokan :

isokanformation.com

Isokan Formation, Coach, formateur, intervenant