Vous l’avez sans doute remarqué la coupe du monde de Rugby à XV vient de commencer. Ce sport de plus en plus apprécié reste encore assez peu connu. En dehors des règles compliquées, de son champ lexical fleuri, je vais partager avec vous l’univers du graphisme et du design du rugby durant cette compétition.

On commence par les différents blasons des 20 équipes en compétition. Un épisode pour 5 équipes (dans l’ordre des poules).

Angleterre : le XV de la Rose

XV de la rose. England rugby.

C’est en 1871 (dès sa création) que la rose est adoptée comme emblème de l’équipe de rugby.
C’est un emblème royal, symbole de la Guerre des deux Roses. Cette guerre opposa la maison Lancaster et la maison York en 1450 pour la succession au trône.
La rose rouge est devenue le symbole des Lancaster, opposé à la rose blanche des York.
Après 35 ans de conflit les partisans de la rose rouge gagnent cette guerre par l’arrivée au pouvoir de la dynastie des Tudors (descendant des Lancaster).

 

Australie : les Wallabies

Wallabies Rugby coupe du monde, Australie

C’est en 1908 que cette équipe adopte le blason représentant un Wallaby (petit marsupial, différent du kangourou).
Cette année-là, l’équipe australienne est en tournée au Royaume-Uni. Les journalistes anglais cherchent un surnom pour cette équipe et propose : The Rabbits.
Les australiens refusent, le lapin étant par chez eux synonyme d’animal nuisible importé par les anglais…
Pourquoi ne pas avoir choisi le kangourou (plus connu) ? Tout simplement parce que cet animal est l’emblème de l’équipe nationale du rugby à XIII… Et oui par chez nous on parle plus souvent du rugby à XV.

 

Le pays de Galles : le XV du poireau, les dragons rouges

Pays de Galles, Rugby coupe du monde, IRB

Il est où le poireau ? Et bien pas sur l’emblème. L’emblème de cette équipe représente trois plumes d’autruche, surmontant une couronne. C’est le symbole du Prince de Galles. Référence à la bataille de Crécy en 1346 durant laquelle Édouard le prince noir victorieux s’empare de la coiffe du perdant (qui est surmontée des trois plumes d’autruche).
A partir des années 90 le sigle de la fédération (WRU) remplace l’expression « Ich dien » (« Je sers » en allemand).

Et cette histoire de poireaux ? La légende veut que pendant une bataille face aux anglais, les gallois ornèrent leurs casques de poireaux pour se reconnaître durant l’affrontement. Victorieux, les gallois adoptèrent le poireau comme symbole.

 

Les îles Fidji : the Flying Fijians

Flying Fijians, Fidji, Rugby

Un palmier (emblème du pays), une noix de coco qui ressemble à un ballon de rugby. Simple et efficace cet emblème raconte l’histoire même du rugby local. Le bois de palmier sert en général pour les poteaux de rugby et sur les plages les enfants utilisent les noix de coco comme ballon de fortune.
Pourquoi Flying Fijians ? Cette équipe de rugby est connue pour sa pointe de vitesse en attaque.

L’Uruguay : les Teros

Teros, Uruguay, Rugby emblème

Les Teros, du nom de cet oiseau d’Amérique du sud. A l’image de leur présence sur la scène internationale, cet emblème n’a pas encore d’histoire à nous révéler.

 

Voilà pour la poule A. On continue prochainement avec la poule B.
Bon match !

 

A lire également :

Épisode 2 : les blasons de la poule B

Épisode 3 : les blasons de la poule C

Épisode 4 : les blasons de la poule D

Le Test : êtes-vous incollables sur les blasons de cette coupe du monde de rugby ?