Bleu – Blanc – Rouge.

Il est redevenu un symbole fort ces derniers temps, emblème national, notre drapeau tricolore se retrouve placardé sur les réseaux sociaux, brandi dans la foule, et même à pavoiser notre domicile à l’appel du président François Hollande.

D’où vient-il ? Pourquoi ce bleu, ce blanc et ce rouge. Dans quel sens doit-on l’afficher, comment le porter en écharpe…

En quelle année est apparu le drapeau tricolore ?

En 1789, année de la révolution française me diriez-vous ! Ce n’est pas tout à fait vrai (ni tout à fait faux).
Officiellement, le drapeau français que l’on fait flotter aujourd’hui date du 5 Mars 1848, c’est à dire : un tricolore de bandes verticales bleue, blanche et rouge de largeurs égales.

Mais pourtant ce tricolore était sur les mats de la marine française avant (je l’ai vu dans mes livres d’histoire).
Et bien c’est une erreur de « vocabulaire ». Pour la marine, nous parlons de pavillon (on dit qu’il est frappé à la drisse), alors que le drapeau est réservé au terrestre (fixé à une hampe ou à une corde).

Le pavillon de la marine française a été adopté le 15 Févier 1794. Il va de soit que ce pavillon ressemble au drapeau tricolore, mais pourtant il y a une subtilité qui les différencie.
Je vous laisse la chercher, on en reparlera un peu plus bas.

Mais alors cette histoire de 1789 ?

Je vous l’accorde c’est à en perdre la tête.
Sans refaire un cours d’Histoire, en 1789 les combattants parisiens (la milice citoyenne) étaient reconnaissables par une cocarde bleue et rouge (couleurs de la ville). C’est après la prise de la Bastille (14 juillet 1789), lors d’une visite du roi Louis XVI à la Garde Nationale (l’ancienne milice) que la cocarde devint tricolore.

Qui en a eu l’idée ?

Là encore l’histoire est floue (le caméraman de BFM TV n’était pas sur les lieux). Le maire de Paris de l’époque M Bailly et le marquis de La Fayette (je devrais même dire le commandant), en rédigeant leurs mémoires, se sont chacun attribués la paternité de l’idée.

Toujours est-il que Louis XVI, porte fièrement cette cocarde tricolore symbole du peuple et de la royauté réunis (ce qui ne le sauvera pas pour autant de l’échafaud… ni Bailly d’ailleurs).

Mais pourquoi Bleu – Blanc – Rouge ?

Là encore, les avis sont partagés. Il faut savoir que ces trois couleurs sont souvent utilisées dans l’histoire de France.
D’après l’Elysée, le blanc est la couleur du Roi, le bleu et le rouge sont les couleurs de Paris. Le symbole du rassemblement et de l’union.
D’autres vous diront que le bleu est le symbole de la France, le blanc de la Monarchie et le rouge du sang révolutionnaire.

On peut aussi estimer qu’à l’époque le bleu, le rouge et le blanc était une association de couleur symbolisant la liberté (affichée par un bon nombre de sympathisant, même à la Cour de France).
N’oublions pas que c’était les couleurs de « la Nouvelle Nation ».

Si je vous dis 4 juillet 1776, ça vous rappelle quelque chose ? Une certaine nation déclare son indépendance pour devenir les États Unis d’Amérique, avec la présence d’un certain marquis de La Fayette. En 1777 le drapeau officiel de cette nouvelle nation est lui aussi fait de bleu, blanc et rouge.

Pour ce qui est de l’ordre des couleurs, il faudra attendre l’officialisation du pavillon français de 1794. Le bleu au mât, blanc au centre, et rouge flottant aurait été imaginé par le peintre Jacques-Louis David.
La disposition verticale est apparue un peu avant (1790). Toujours une volonté de la marine, afin de se différencier du pavillon néerlandais.

Le drapeau national a été rendu obligatoire pour tous les régiments en 1812 sur le modèle du pavillon de la marine (avant chaque régiment utilisait les trois couleurs, mais pas forcément sous forme de bandes).

Quelle est la différence entre le pavillon et le drapeau français ?

Il faut regarder les proportions des bandes.
Pour le drapeau les trois bandes sont égales (33-33-33%), alors que pour le pavillon le bleu est moins large et le rouge plus large (30-33-37%) pour des raisons optiques lorsqu’il est battant au vent.
Je vous avais prévenu, c’est subtil.

Allez, encore plus subtil. Regardez cette image, que remarquez vous ?

Commémoration du 6 juin 2014 – Christophe Ena/AP/SIPA

La bande blanche du drapeau est plus fine. C’est ce qu’on appelle le drapeau télévisé. En effet lors d’une allocution présidentielle à la télé, il faut que lors d’un plan rapproché de la caméra on puisse distinguer les trois couleurs, et non simplement le blanc (et ça à la machine à café ça cloue le bec de tout le monde).
Ce drapeau connaît aussi un changement de nuances, le bleu est plus clair et le rouge plus vif par rapport aux couleurs d’origines. C’est là aussi une astuce pour le rendu à l’écran (instauré par Valéry Giscard d’Estaing en 1976).

Comment se porte le tricolore ?

Pour faire simple, le bleu à la hampe (ou à la drisse), le blanc au centre et le rouge flottant.
Je vous passe le protocole des drapeaux lors des réceptions avec d’autres pays.
Le drapeau doit toujours être tête en haut (c’est à dire quand il est tombant,c’est le bleu en haut). A l’envers c’est considéré comme un manque de respect. Le pavillon inversé est quand à lui un signe de détresse.
Le drapeau est mis à l’horizontal (la hampe à 60°) que par un porte-drapeau lors de la Sonnerie aux Morts, ou devant le Président de la République ou pendant certaines cérémonies religieuses.

Pour l’écharpe tricolore, là aussi il y a une subtilité.
Elle se porte pour les maires soit en ceinture ou à l’épaule droite, le bleu côté du col.
Pour les parlementaires (députés, sénateurs), elle se porte à l’épaule droite, le rouge côté col.

Pour conclure

Le drapeau français est le premier emblème de la France (le deuxième étant la Marseillaise, et le reste ne sont que des symboles).
Plusieurs fois dans son histoire ce drapeau tricolore a été rassembleur pour défendre des libertés.
Même si son origine est souvent romancée, voir un peu floue, ce drapeau est tout un symbole.

L’afficher à sa fenêtre, ou sur son profil facebook ce n’est pas simplement affirmer une identité nationale, c’est aussi assumer les symboles que ce drapeau représente.

En espérant vous avoir éclairé.

Chérieux - Club des femmes patriotes dans une église
Lamartine devant l’Hôtel de Ville de Paris le 25 février 1848 refuse le drapeau rouge

Les bannières révolutionnaires

Cocarde aux couleurs de Paris
Le tricolore révolutionnaire
Charles Benazech - Louis XVI et l'abbé Edgeworth de Firmont au pied de l'échafaud 1793

Les pavillons Français

Pavillon national de 1790
Pavillon national 1794
Juin 1794, combat de Prairial au large d'Ouessant

Drapeau Français

Charles Meynier - Les soldats du 76e de ligne retrouvant leur drapeaux dans l'arsenal d'Innsbruck
Drapeau de la libération de Paris (Arc de triomphe)