J’ai lu un petit article de Gilles Durouchoux ce matin, dans lequel il montre du doigt l’incompréhension du métier de Designer Graphique.

Extrait choisi :
Être graphiste ce n’est pas maîtriser les fonctionnalités d’un logiciel et s’amuser à déformer des typos ou créer des effets photographiques mal maîtrisés.
Le design graphique c’est comme la cuisine. Il y a quelques règles de base à connaître et à maitriser pour pouvoir ensuite s’en affranchir.
Si vous respectez scrupuleusement la recette du gâteau au chocolat, vous ferez une bon, voir un très bon gâteau.
Plein d’autres gens pourront faire le même en suivant la même recette. Mais au bout de 10, 20,100 fois vous serez en mesure d’ajouter un peu de ceci ou de cela pour faire de votre gâteau une pâtisserie que seul vous pouvez faire. Si vous aviez commencé directement par faire votre gâteau en mélangeant les ingrédients au hasard sans respecter les quantités, vous auriez probablement obtenu un résultat plus que médiocre. Les règles de base vous ont permis de passer cette étape.
Les règles de base du design graphique ne sont pas inscrites dans les lignes de codes des logiciels de création.
Si vous ne les connaissez pas vous serez un mauvais designer ou un mauvais commanditaire. La difficulté ici est d’accepter que l’on ne les connait pas. Car en matière de communication visuelle, comme en Politique, tous le monde considère avoir un avis judicieux.

Peu de décideurs ont compris que le design est une compétence qui s’acquiert et non une sensibilité qui s’étale.

Un point de vue que je partage. Quand on parle de mécanique, tout le monde adopte le point de vue du pro. A l’inverse quand on parle de graphisme, tout le monde y va de son avis, du patron au fils de la secrétaire.
Il faut dire que depuis quelques mois un bon nombre d’actifs de l’univers du graphisme dénonce la faible culture graphique de la France.

Designer graphique, c’est un métier passionnant et complexe. Un métier qui mérite d’être plus connu du grand public, histoire de faire tomber les préjugés (« Un graphiste fait du dessin, il ne bosse pas »).

Je vous invite à lire :

L’affiche de la fête du graphisme et son débat (graphism.fr)
Re-designer le graphisme en France (graphism.gr)
Pour les graphistes, ça l’affiche mal (Libération)