En toute lucidité
Cette année passée
Sous le signe de la morosité,
Nous a bien pesé.

De pleurs,
En peurs,
Jusqu’à ce que la haine
Nous déchaîne.

À essayer de comprendre,
À essayer de faire ce que l’on peut,
Nous avons réussi à nous méprendre,
À nous confronter au « moi Je veux ».

Les porteurs d’espoir,
Peinent à nous émouvoir.
Et nous préférons broyer du noir
L’optimisme n’étant plus jubilatoire.

Nous écoutons,
Avec plus ou moins de passion,
Les détracteurs
De notre bonne humeur.

Nous les achetons,
Nous les consommons,
Nous les croyons,
Et nous sombrons.

À l’heure de la synthèse
Il serait enfin temps
Que ces soi-disant
Saints se taisent.


[icon name= »eye » class= » » unprefixed_class= » »] A relire :

L’édito de décembre 2015 : Sang versé