[icon name= »creative-commons » class= » » unprefixed_class= » »]  : BY NC SA

A quoi sert la carte de vœux en entreprise ?

C’est un outil de communication non négligeable qui permet d’améliorer les relations professionnelles mais aussi de marquer une pose dans la relation presta-client. Cette carte permet de donner un signe de vie à vos clients (ou fournisseurs) les moins habitués et les plus anciens. C’est un support qui montre votre gratitude à tous vos soutiens sur l’année passée.
Cette communication (presque) désintéressée permet de remettre de l’humain dans votre communication (quasi commerciale le reste de l’année).

Préparer

Le premier conseil est toujours le même en matière de communication : anticipez et préparez. En effet un grand nombre d’entreprises ont perdu de vue l’importance de la carte de vœux et se sont réveillées au dernier moment, expédiant ainsi des cartes banales, sans impact, sans relationnel, sans authenticité.
Parce que cette communication doit paraître désintéressée, elle est à double tranchant. Soit vous sortez du lot et marquez les esprits, soit vous sombrez dans la masse et vos vœux finissent à la corbeille.

Vous devez fixer votre date d’envoi.

En France la tradition reste d’envoyer vos vœux durant le mois de janvier. A l’inverse en Angleterre la coutume est d’envoyer ses vœux avant noël.

Vous devez définir votre message et son objectif.

En dehors du célèbre « bonne année » que voulez-vous transmettre à votre client ? Réaffirmer vos valeurs, mettre en avant un fait marquant de votre entreprise, inviter à une rencontre. Vous pouvez personnaliser votre message en fonction de votre client.

Vous devez lister les destinataires.

En listant vos destinataires vous allez vous apercevoir que certains de vos clients méritent une attention particulière. C’est aussi l’occasion de nettoyer votre carnet d’adresse.

Vous devez choisir le support.

Print, vidéo, e-mailing, réseaux sociaux, les supports se sont multipliés. Ces dernières années nous avons vu une explosion des vœux dématérialisés, chaque entreprise essayant de faire le buzz sur la toile. Et si se démarquer c’était le retour au papier ?
Ce choix de support se fera en fonction de votre objectif et de votre cible (allez vous envoyer un courrier papier si votre destinataire est sur Mars ?).

 

 

Quels supports ?

Papier

Avantages

Se démarquer de la masse.
Support physique, lien tactile, conservation.
Prix des finitions luxes en forte baisse.
Relation personnelle et intime.

Inconvénients

Un rapport coût/quantité à prévoir.
Un délai de production et d’expédition à anticiper.
Enveloppe et affranchissement à prévoir.

Supports dématérialisés (mail, vidéo, réseaux sociaux)

Avantages

Devenu la norme.
Pas de coût de fabrication ni d’affranchissement.
Intégrer du multimédia.
Possibilité de buzz et de diffusion sur les réseaux sociaux.
Communication de masse.

Inconvénients

Associé par le destinataire à un envoi de masse.
Être lisible sur l’ensemble des terminaux.
Passer inaperçu parmi l’ensemble des autres « mails ».

Print & web

Avantages

Afficher une maîtrise des nouvelles technologies.
Surfer sur une tendance.
Support physique, redonne de la matière au tactile.
Intégrer du multimédia.
Possibilité de buzz et de diffusion sur les réseaux sociaux.
Communication personnalisée via le print.

Inconvénients

Doubler les coûts de conception et de fabrication.
Être lisible sur l’ensemble des terminaux.
Multiplier par deux les erreurs et la complexité du message.

Mes conseils pour ses vœux 2017

Ayez bien en tête l’image de marque et les valeurs de votre entreprise afin de ne pas faire un contre-sens.
Cette année encore je préconise un retour au print. Même si les coûts sont à prévoir l’impact en sera plus grand.
La froideur de nos dalles tactiles, notre facilité à consommer de l’écran provoque un léger désintérêt, une absence de surprise.

Pensez aux différents labels écologiques mis en place par l’Europe pour certifier que votre prestataire utilise la gestion durable des forêts et maîtrise son impact carbone (pour info l’industrie du papier s’est engagée depuis les vingts dernières années dans la protection de l’environnement).

Les gammes de finitions du Print sont devenus très accessibles. En 2016 on a vu le retour du métal, à travers les dorures à chaud ou différents vernis brillants. Et si vous essayez la couleur sur tranche ?

Du côté des tendances en matières de communication depuis des années, nous avons vu le retour de l’authenticité. Une volonté de transparence et de vérité (Nespresso et sa campagne : visiter vos amis facebook). L’humain est donc un levier important (sans parler des attentats et de l’appel à la solidarité). Le print, par sa proximité, répond à cette tendance. Et par rapport aux écrans tactiles, le print offre un toucher chaleureux.

Une autre tendance qui n’a pas fini de se décliner, c’est la personnalisation (les prénoms sur les canettes Coca-Cola, les couleurs des voitures…). Comment personnaliser votre carte print ? C’est très simple, pensez à intégrer une signature manuscrite, à écrire un message manuscrit à vos clients VIP. Invitez-les à une rencontre, un restaurant. Évoquez un événement passé, ou futur…

La consultation sur les supports mobiles. Ce n’est pas parce que vous êtes sur du print que vous ne pouvez pas penser mobiles. Via des Qr-codes, de la réalité augmentée (pensez au catalogue Ikéa). L’important c’est de penser mobile.
Par contre il faut une réelle raison pour amener l’utilisateur sur mobile (continuer une expérience, découvrir vos nouveaux locaux, rejoindre une communauté) et le contenu vers lequel vous redirigez doit être adapté aux contraintes du mobile (responsive, léger, compatible).

Au niveau du design, pensez simplicité. Les photos, infographies, data-design sont la mode sur le web (pinterest, flickr…). Le flat design règne en maître depuis des années, les pictos ont anéanti les cilp-art et autres bonhomme 3D. La typographie a retrouvé ses lettres de noblesses. Le mix des matières, des techniques, des couleurs ont fait 2016 (les tendances 2016).
L’une des tendances que j’ai détecté pour 2017 c’est le retour de « la double exposition », pourquoi pas un clin d’œil aux lunettes anaglyphes rouge et cyan (3D des années 90).

La vidéo est aussi devenu le support de communication par excellence… mais pour quoi dire et quoi faire ? Oubliez les flash-mobs, les parodies de bref et les chatons en folie. Ils saturent le web. La question reste la même que voulez-vous montrer ?

Oubliez aussi les citations, les éléments zen, empilement de galets, les orchidées, les feuilles de palmier. Cette année vous devez oser vous affirmer. Il ne faut pas simplement penser différemment, mais faire différemment.

Bon courage.